Je viens je suis venu

Je viens je suis venu - Ronan Mancec
Photo : Ronan Mancec

« Je suis venu parce que tu l’as voulu
Et je ne suis pas venu parce que moi je l’ai voulu
Voilà ce que je voulais te dire
Je suis venu, parce que tu me l’as demandé
Tu ne me l’as pas demandé comme ça
Mais –
Tu as passé ces seize derniers mois à me le demander
À ta manière qui est la manière insidieuse
L’air de rien
La manière qui se moque du monde et de moi pour commencer
Ne te moque pas de moi
Tu passes ton temps au téléphone à me le demander
Tu me demandes de venir
Et moi je viens
Je suis venu
Me voilà
Et j’espère que tu es contente »

« C’est le moment des retrouvailles d’un homme et d’une femme, peut être frère et sœur, peut-être anciens amants, peut-être mère et fils…
Ronan Mancec nous fait entendre leur conversation, éparse, sporadique, timide ou peu élaborée, usant d’ellipses quand ils changent d’espace. Sont également audibles les pensées du personnage masculin qui exprime ses sensations et commente la situation. Entre ces deux protagonistes, un troisième est présent mais muet : un enfant handicapé, un vieil homme sénile ? Quelqu’un dont elle a pris la garde et dont il s’est éloigné.
Ce texte évoque ce qui se passe quand on se retrouve, ce qu’on se dit, ce qu’on ne se dit pas, alors qu’il reste un problème et que le problème a grandi depuis la séparation… » (éditions Théâtrales)

La pièce est lauréate 2009 des Journées de Lyon des auteurs de théâtre. Dans ce cadre elle a fait l’objet d’une mise en espace par Thierry Bordereau à Lyon en novembre 2009. Elle a depuis été mise en scène par plusieurs compagnies amateurs et professionnelles. La pièce figure dans la sélection n°16 d’Aneth – Aux nouvelles écritures théâtrales, et a reçu en 2010 les encouragements du Centre national du théâtre.