Azote et fertilisants

Photo : Anaïs Tromeur
Photo : Anaïs Tromeur

« Ce que j’ai vécu / C’est difficile à dire / J’étais dans la rue / A deux rues de chez nous / Il faisait jour, et puis il a fait nuit / Comme si on avait appuyé sur un interrupteur / Je vais de l’avant / Pourquoi y revenir ? / Ces gens qui disent que toutes les nuits ils meurent / Ce n’est pas possible / On ne peut pas mourir toutes les nuits »

L’usine AZF de Toulouse est détruite le 21 septembre 2001, à 10h18. Un stock d’environ 300 tonnes de nitrate d’ammonium destiné à la production d’engrais a explosé. La détonation a été entendue à 80 km de Toulouse. Un séisme de magnitude 3,4 a été enregistré. Le bilan officiel fait état de 31 morts et environ 2 500 blessés. L’explosion a causé des destructions importantes dans la partie sud-ouest de la ville, 30 000 logements ont été sinistrés.

Azote et fertilisants est une commande de la metteur en scène toulousaine Laure Fonvieille – compagnie La mort est dans la boîte, Rennes. Le texte et le futur spectacle s’appuient sur des recherches documentaires et des collectes de témoignages.

Ce qui m’intéresse là, c’est comment quelque chose d’extraordinaire vient percuter le quotidien. Des centaines de personnes se sont retrouvées impactées, de manière intime et dans leurs choix collectifs, par la politique industrielle et la destruction d’une partie de la ville. L’histoire de l’usine AZF doit nous amener à réfléchir sur le monde que nous voulons maintenant. Comment le reconstruire ? Comment fait-on face à ce qui nous dépasse ? Comment, au jour le jour, la vie reprend-elle ? De quoi c’est fait, le quotidien, dans une situation comme celle-là ? Azote et fertilisants, c’est un texte contre ce qui s’efface, ce qui s’enterre, un texte contre la mémoire courte.

Ronan MancecEn résidence pour écrire Azote et fertilisants au lycée des métiers Le Dolmen de Poitiers pendant l’année scolaire 2012-2013, j’ai mené des ateliers d’écriture et de collectes sonores. Quelques traces sonores de la résidence par ici… Résidence d’artiste coordonnée par Rurart, portée par la DRAC Poitou-Charentes, la Région Poitou-Charentes, la DRAAF Poitou-Charentes et le Rectorat.

Pièce publiée aux éditions Théâtrales. Des extraits et des notes ont été publiés en ligne dans Le bruit du monde revu(e) n° 1, 2013. Azote et fertilisants a été traduit en allemand par Andra Joeckle, et mis en lecture à Sarrebruck par Jörg Wesemüller lors du festival Primeurs 2014. La pièce est sélectionnée parmi les 5 finalistes du prix des Escales littéraires en lycées professionnels en Auvergne pour l’année 2015-2016. Elle est également coup de cœur 2015 du comité de lecture du Théâtre de l’Éphémère et a été, dans ce cadre, lue in extenso par une trentaine d’amateurs de théâtre en octobre 2015.

Création du spectacle le 23 janvier 2015 à Rennes, théâtre de la Paillette. Production La Mort est dans la boîte. On peut voir le teaser du spectacle ici. Le texte a reçu l’aide à la création du Centre national du théâtre (novembre 2013).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *